< Retour à la liste

10/11/19

Anna Zuver, ambassadrice Rollerblade®

Anna Zuver est originaire d'Atlanta en Géorgie, une des villes les plus grandes et plus fréquentées des États-Unis. A l’occasion des World Roller Games de Barcelone en Espagne, nous avons eu la chance de rencontre Anna et discuter rapidement entre deux épreuves de vitesse, qu’elle ne voulait manquer sous aucun prétexte.

Est-ce votre première visite à Barcelone ? Y a-t-il des endroits que vous recommanderiez de visiter en rollers ?

C’était mon premier séjour à Barcelone et j’ai hâte de revenir ! Le centre de la ville est idéal pour se déplacer en roller. Ce que j’ai le plus apprécié, c’est de patiner le matin d’El Poble Sec à Front Maritim, où la piste était construite – traverser des places gigantesques vides, là où des vendeurs ambulants sont installés pendant la journée, mais aussi patiner sur le remblai des plages désertes. Si vous visitez Barcelone, prenez une paire de rollers et Google Maps, et partez explorer la ville !

Nous avons tous entendu dire que Barcelone est l’une des villes les plus accueillantes au monde pour les patineurs. Peux-tu nous parler de cette expérience à Barcelone avec les Twister Edge W 3WD ?
Je suis resté dans un AirBnB à El Poble Sec, sans réaliser qu’il était loin de la piste (environ 8 km). D’un autre côté, j'étais super contente de ce choix puisque que cela « m’obligeait » à chausser mes rollers tous les jours ! J'ai emporté mon sac à dos Rollerblade un peu partout, j'ai sillonné la ville en roller et mis mes chaussures que lorsque j’arrivais à destination. Les vendeurs des magasins ne m’ont jamais fait de réflexion lorsque je rentrais en roller et que je jetais mes courses dans mon sac à dos. C'était super fun de sauter de la piste cyclable, à la route, au trottoir, de voir de belles plages et des rues super cool au long du trajet.

Qu'as-tu pensé des World Roller Games ?
Les World Roller Games représentaient l’occasion unique de voir des courses de classe mondiale et des coureurs de légende. Puisque nous n’avons que six pistes aux États-Unis, c'était super cool pour moi de pouvoir voir des courses sur piste pour la première fois. Les horaires et la billetterie n’étaient pas super bien organisés et les sites étaient super éloignés les uns des autres, donc j'espère que ces choses s'amélioreront pour la prochaine édition des World Roller Games. C'est un événement nouveau et il faut toujours une édition de rodage avant que ça se déroule à la perfection.

Selon toi, quel impact peut avoir un évènement regroupant toutes les disciplines sur l’avenir de la pratique du roller ?
C'est une occasion vraiment unique de réunir toutes les disciplines et cela donne à chacun la chance de découvrir le roller sous toutes ses facettes. Pour un si petit sport, je pense qu'il est extrêmement important que chaque pratiquant soit un ambassadeur du sport et puisse parler aux nouveaux patineurs des différentes pratiques : le freeskate, la vitesse, le slalom, le park, sans oublier que pratiquer plusieurs disciplines permet de s’améliorer dans sa discipline principale. C'est aussi incroyable de voir des athlètes venant des quatre coins du monde se retrouver autour d’une même passion. Vous pouvez vous faire des amis à vie en les retrouvant aux compétitions d’une année à l’autre.

Es-tu allé voir d’autres disciplines lors de ces World Roller Games ? Qu'en as-tu pensé ?
Comme la piste de vitesse était très éloignée des autres compétitions, je n'ai réussi à voir qu'une autre épreuve. Lors du jour de repos (des épreuves de vitesse), j'ai fait une longue marche jusqu'au stade olympique, et je suis tombée sur le slalom battle. Si vous n’en n’avez jamais vu avant, allez sur YouTube – c’est un truc de dingue !

Dans la vidéo, tu conseilles le 3WD pour se balader en ville. Peux-tu nous dire pourquoi tu préfères ce setup ?
Le 3WD est de loin mon setup préféré pour me balader en ville. Les platines courtes offrent toute la maniabilité dont j'ai besoin pour tourner, monter sur un trottoir, faire un slalom improvisé ou un mouvement de danse. Les roues 110mm sont beaucoup plus confortables sur une chaussée dégradée ou les pavés et sont plus stables à haute vitesse quand t’as besoin de suivre la circulation, descendre, ou aller rouler 50km (c'est arrivé quand j'étais en Belgique !). En résumé, c’est juste FUN.

Quelle est la grande différence entre se balader à Atlanta et Barcelone ?
La plus grande différence entre Atlanta et Barcelone c’est la topographie et les infrastructures. Il est presque impossible de patiner à Atlanta sans rencontrer des côtes, des voitures, des feux ou une route défoncée. J'adore patiner dans ma ville et ça a clairement son charme, mais ça n'a rien à voir avec Barcelone. Là-bas, j'ai pris mes rollers et en 3 pâtés de maisons j’étais sur une voie protégée, lisse et sans une côte à l’horizon. Le seul problème, c'est quand les pistes cyclables se transforment en secteurs pavés ! Par chance, les voitures ne disaient rien lorsque je roulais sur la route pour quelques pâtés de maisons ... Les rollers vous procurent de la liberté, et à Barcelone c’est puissance 10 !

Pour les courses, tu utilises l’Endurace Elite 110.  Pourquoi ce modèle plus qu’un autre ? Quels sont ses avantages ?
Mes objectifs sont de travailler sur ma technique et de progresser en course. L'Endurace est un excellent roller intermédiaire. Il est assez confortable pour patiner pendant des heures, mais aussi suffisamment performant pour atteindre une bonne vitesse. Le chausson plus bas permet d’avoir une position plus agressive et la platine plus longue offre une meilleure stabilité à haute vitesse. La possibilité d’enlever le cuff est un bon entraînement pour moi, pour me préparer aux rollers de vitesse. Même si le soutien latéral est plus important qu’avec des rollers de vitesse, je pense que la transition de l'Endurace aux rollers de vitesse sera facile.

Votre dernière course cette saison est Athens to Atlanta Road Skate, épreuve de 87 miles (140KM). C'est dingue ! Comment te prépares-tu pour un évènement comme A2A ?
Athens to Atlanta c’est énorme et peut-être fou ... Pour moi, ce n'est pas une course, mais plutôt un défi personnel. Beaucoup de gens ont peur de la distance, mais le truc c’est juste d'être sur vos rollers et patiner pendant tout ce temps. J'espère terminer cette année aux alentours des 6 heures, donc je vais devoir être à l'aise sur mes rollers sur cette durée. Habituellement, je fais un bon entraînement le dimanche matin, puis je vais au Piemont park pour jouer avec des cônes de slalom ... rien d’extraordinaire ! Mon plus long entraînement l'année dernière avant A2A était d'environ 40 miles. Comme le parcours est vallonné, je vais aussi faire quelques entraînements en côte tout en travaillant ma technique.

Update pour le Marathon de Berlin - J'ai appris qu’un bon ami se marie le même jour, donc malheureusement je ne participerai pas à la course cette année. Cela dit, je prévois déjà l’intention de courir à Berlin en 2020 !

VIDEO

FOLLOW US

@ROLLERBLADE

SKATE SMART:

KNOW YOUR SKILL LEVEL AND SKATING CONDITIONS

FOLLOW US ON

ROLLERBLADE EST UNE DIVISION DU GROUPE TECNICA S.P.A.
Société soumise à la direction et à la coordination de Sintesi Holding S.r.L.
Basé à Giavera del Montello (TV) - Via Fante d’Italia n. 56 | Capital social € 25.000.000,00 entièrement libéré
Société enregistrée sous le no. 78175 R.E.A. de Trévise. | Registre du commerce et code fiscal 00195810262